Adieu Megaupload, welcome back BitTorrent !

Mon week-end a été gâché par l’annonce de la mort de megaupload, un drame pour des milliers d’amoureux de musique et de séries américaines. Notre président M. Sarkozy se félicite de ce décès brutal, organisé par le FBI lui-même. Le FBI oui, le Federal Bureau of Investigation, pour un peu on se croirait dans un film d’espionnage….Le FBI n’a-t-il pas des missions bien plus importantes à mener que d’emmerder une part de la population mondiale assez gigantesque ?

Au lieu de légaliser le téléchargement tout en préservant le droit d’auteur, c’est-à-dire de prendre des risques en changeant les lois actuelles, on préfère réduire les libertés, refuser d’accepter que nous vivons au  21ème siècle. Vouloir avoir accès à une culture bien au-delà de nos frontières, est-ce un crime ? Bien sûr certains ont les moyens d’aller au cinéma toutes les semaines, se payer une glace Magnum et du pop-corn, bien sûr certains  peuvent faire un tour à la Fnac et revenir avec  les derniers albums de leurs artistes favoris. Les autres  se tournaient vers megaupload…

Personnellement, si je regarde des séries américaines en streaming, c’est parce que dans mon propre pays on ne me propose rien de bon. Les séries françaises sont d’une nullité effarante, les acteurs sont mauvais (ils ont souvent fait leurs débuts dans « Sous le soleil » ou « Hélène et les garçons », ça donne le ton…), les réalisateurs ne savent pas tenir une caméra et les dialogues n’ont absolument rien de réaliste. J’ai en mémoire une pâle copie des  Experts qui s’appelle « R.I.S., police scientifique »,  impossible à regarder plus de 17 secondes, ou l’horrible « Camping Paradis », soi-disant comédie qui n’a absolument rien de drôle et dont le scénario est d’une pauvreté phénoménale.


Pourtant, il  y a de très bons jeunes auteurs dans notre pays mais pour en avoir rencontrés, je sais qu’on  ne les laisse pas s’exprimer :   on leur donne un cahier des charges effrayant et au final ce sont les auteurs à succès, ceux qui ont fait les beaux jours de « Julie Lescaut »( oui, oui, cette série que nous subissons depuis 20 ans !),  qui ont le dernier mot. Les jeunes auteurs sont muselés et contraints de « faire de la merde » pour payer leur loyer….Alors oui, je regarde « Dexter » en streaming. Parce que le héros est peu commun, parce que c’est extrêmement bien filmé, parce que les acteurs savent jouer, et même si les scénaristes se lâchent parfois un  peu trop, au moins ils osent ! Et je préfère regarder « Dexter » en streaming le lendemain de sa diffusion aux Etats-Unis  parce que je n’ai aucune envie d’attendre un an pour voir la nouvelle saison sur Canal+ en VF. D’autant que je ne suis pas abonnée à Canal +… qui reste la seule chaîne à proposer des séries originales telles que « Platane » ou « Borgia ». (à méditer…)

En attendant qu’un nouveau système de téléchargement émerge,  je vais retourner à mes vieilles habitudes : le partage de fichiers grâce au peer2peer, adieu megaupload, hellooo BitTorrent !

Publicités

Faut-il aller voir « L’amour dure trois ans » ?

C’est la question que je me suis posée aujourd’hui…

Je suis certaine d’avoir lu le livre de Frédéric Beigbeder il y a quelques années mais…je n’en ai aucun souvenir, si ce n’est que j’avais succombé au titre parce qu’il correspondait tout à fait à ma vision de l’amour.  Je trouvais hautement rebelle d’avoir le livre sur ma table de chevet, histoire de montrer à mon mec de l’époque (dont je n’ai également aucun souvenir, par ailleurs), que ce n’est pas parce que je suis avec lui là maintenant que je compte rester dans les parages pour autant (ma connerie sur le sujet de l’amour a duré bien plus de trois ans, je le crains…).

J’ai essayé de regarder la bande-annonce du film sur allociné mais contre toute attente cela n’a pas fonctionné. J’avais lu une interview de Frédéric Beigbeder disant que cela avait été très éprouvant de devoir se lever à 4h du matin pendant plusieurs mois et j’avais compati. Je savais qu’il y avait Louise Bourgoin à l’affiche et cela me donnait envie d’aller voir le film, parce que je l’avais trouvée excellente dans ce film avec Fabrice Lucchini où elle joue une cagole, « La fille de Monaco ». Gaspard Proust dans le rôle de Frédéric Beigbeder, je trouvais cela plutôt cohérent parce que Gaspard Proust m’agace aujourd’hui autant que Beigbeder a pu m’agacer, il y a quelques années.
J’ai pris ma place en me rappelant  du film que j’avais accepté de voir la semaine passée pour faire plaisir à mon amoureux : « Mission impossible, protocole fantôme » et ses 2h18 mn d’action Tom Cruisesque au terme desquelles j’étais toujours en vie.  « L’amour dure trois ans » et ses 1h38 mn ne pouvaient pas m’effrayer !

Marc Marronnier (Gaspard Proust) , à la fois critique littéraire et chroniqueur mondain, est un trentenaire en pleine crise : il vient de divorcer d’Anne et sombre dans une grosse déprime.  Il décide d’écrire un livre qui fustige l’amour,  « L’amour dure trois ans », mais sa rencontre avec Alice (Louise Bourgoin) va bouleverser ses convictions.


Ce n’est pas un chef d’œuvre  mais c’est un film réussi : divertissant, souvent drôle, parfois émouvant  comme toute bonne comédie romantique, agréable à regarder, bien ficelé, autrement dit, ce dont nous avons besoin en plein hiver.
Certains reprochent à Frédéric Beigbeder d’avoir mis tous ses potes au générique, je pense justement que c’est pour cela que le film fonctionne. Qui aurait envie de décevoir un ami qui vous confie un rôle dans son premier film ? Certes le casting est inégal, Nicolas Bedos ne vaut clairement pas  Louise Bourgoin (difficile de ne pas en tomber amoureux), Gaspard Proust  ne m’a pas toujours fait rire, sa voix monocorde ayant tendance à me donner envie de faire une sieste, en revanche Valérie Lemercier (qui joue une éditrice) et Anny Duperey (qui  joue la mère de Gaspard Proust) sont formidables et valent à elles seules le déplacement.

Il faut aller voir «L’amour dure trois ans » !
,