L’excentrique Tim Burton à la Cinémathèque

La Cinémathèque française propose une rétrospective du travail de l’américain Tim Burton ; conçue par le Moma à New York où elle a rencontré un grand succès, l’exposition terminera son voyage par Paris (après Melbourne, Toronto et Los Angeles). Une fois encore, les Parisiens ont une chance folle de pouvoir visiter cette exposition dont les autres Européens sont jaloux (à vrai dire, les Provinciaux aussi mais il paraît qu’il ne faut pas se fâcher avec eux…).

"Teenager : an awkward period of life"

"Teenager : an awkward period of life"

Tim Burton révèle la part d’enfance qui reste en nous (et à laquelle nous ne renoncerions pour rien au monde, enfin, là, je parle pour moi…), les êtres incompris, esseulés, les monstres menaçants, les créatures macabres… c’est avant tout un univers poétique et émouvant.

La plongée dans l’univers fascinant de Monsieur Burton prend au minimum deux heures, il y a tant à voir ! Des centaines de dessins, dont ceux de ses plus jeunes années, lorsqu’il était au lycée, des photographies, tels les très beaux polaroïds de grande taille en début d’exposition, des figurines, celles des Noces funèbres sont mes préférées, des objets, notamment le costume et la main d’Edward aux mains d’argent, impressionnants !, des films publicitaires (cette pub pour Hollywood chewing gum, c’est lui ! http://www.youtube.com/watch?v=mzfAUZ4dHFM ), des courts-métrages, notamment le mélancolique Vincent, réalisé en 1982. La cinémathèque propose aussi l’intégrale des films de Tim Burton ainsi qu’une sélection de films choisis par le réalisateur (dont Huit et demi, Frankenstein ou Jason et les Argonautes).

The girl with many eyes

One night in a bar

I had quite a surprise

I met a girl

Who had many eyes

She was really quite pretty

(and also quite shocking !)

And I noticed she had a mouth

So we started talking

We talked about France

And her poetry classes

And the problems she’d have

If she ever wore glasses

It’s great to have a girlfriend with so many eyes

But you get really wet

When she breaks down and cries

Publicités