Marilyn, éternelle…

Andy Warhol, Marilyn Monroe, 1967 Artwork is © 1987 - 2011 The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts

Andy Warhol, Marilyn Monroe, 1967 Artwork is ©
1987 – 2011 The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts

A l’aube du 50ème anniversaire de la disparition de Marilyn Monroe, la galerie Taglialatella présente des œuvres d’artistes inspirés par l’actrice culte.

Quand on pense à Marilyn, c’est Andy Warhol qui nous vient à l’esprit, comme si la star de cinéma et l’artiste étaient indissociables, tant cette sérigraphie déclinée en couleurs vives  a participé à leur renommée.  Si la galerie est spécialisée dans le Pop-Art, ce qui m’a davantage intéressée dans cet hommage, ce sont les photographies de Lawrence Schiller et Russel Young.

En 1962, le jeune photographe Lawrence Schiller (né en 1936 à New York) est engagé par Paris match pour réaliser une série de photographies de la star sur le tournage d’un film qui sera maudit : Something’s got to give, de George Cukor. Il y a des scènes dans une piscine, Marilyn porte un maillot de bain couleur chair mais…elle décide de l’enlever.

Marilyn (Color 2 Frame 29), Lawrence Schiller @ All images are
copyright protected

Marilyn (Color 3 Frame 6), Lawrence Schiller @ All images are copyright protected

Marilyn (Color 3 Frame 6), Lawrence Schiller @ All images are copyright protected

C’est une véritable chance de voir cette série de photos originales parce qu’elle nous permet d’entrer dans l’intimité de la blonde   ; au-delà de la nudité, c’est l’âme de Marilyn qui est exposée. Comment peut-on représenter  la féminité par excellence et néanmoins afficher ce regard de petite fille perdue ? C’est ce paradoxe qui  fait de Marilyn un mythe. Seulement quatre mois après cette séance devenue légendaire, elle disparaissait dans des circonstances qui demeureront à jamais mystérieuses.

Marilyn (Roll 2 Frame 2), Lawrence Schiller @ All images are
copyright protected

Russel Young (né en 1959 en Angleterre),  artiste obsédé par l’Amérique, dont la vie ressemble à un roman, est devenu célèbre en photographiant…des célébrités ( Björk, Morrissey, Paul Newman, Diana Ross etc). Aujourd’hui, il est l’un des artistes contemporains les plus recherchés, Angelina Jolie et Brad Pitt collectionnent ses œuvres, tout comme un certain…Barack Obama !

Marilyn in Korea, Russell Young @ All images are
copyright protected

En 1954, celle qui disait  « Je ne serais satisfaite que lorsque les gens apprécieront m’entendre chanter sans me regarder » se laisse convaincre de rendre visite aux soldats américains en Corée du Sud pour leur remonter le moral. Russell Young en fera une sérigraphie intitulée « Marilyn in Korea ». La blonde paraît bien petite au milieu des soldats,  ravis d’entendre la jolie voix du sex-symbol.  La sérigraphie « Marilyn Desire » nous offre un magnifique portrait de la  belle qui brille… grâce à la poussière d’or utilisée par l’artiste. A voir absolument !

Marilyn Desire, Russell Young @ All images are copyright protected

Marilyn Desire, Russell Young @ All images are copyright protected

Merci à Nadège Buffe, fondatrice et directrice de la galerie Taglialatella

Marilyn

Jusqu’au 30 juin 2012

Galerie Taglialatella

Ramos-Indiana-Warhol-Mr Brainwash-Schiller

10 rue de Picardie

3ème

Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h

Publicités