Petit rappel : la femme dispose de son corps

Dernièrement, un collègue de  travail que je connais à peine  m’a demandé si j’avais des enfants. J’ai trouvé cette question assez impudique, pour tout vous dire. Si j’étais le genre de personne qui adore raconter sa vie, je comprendrais, mais ce n’est pas le cas. J’ai répondu que je n’en avais pas, parce que c’est la vérité : je n’ai pas d’enfants. Mon interlocuteur (un homme un peu lourd, il faut l’avouer) a cru bon me rassurer en disant «T’es jeune, t’en auras forcément, tu verras ! ». Puis il a ajouté « Tu sais, avoir un enfant, c’est ce qu’il y a de plus incroyable ».

Je me suis félicitée de ne pas être stérile. Parce que si j’étais stérile et que je rêvais d’avoir un enfant, ce discours m’aurait été insupportable. Et j’aurais peut-être même éclatée en sanglots…

Agacée, je lui ai dit « Désolée de t’imposer « la minute féministe » mais tu…penses qu’une femme est obligée d’avoir des enfants ? ».  Le pauvre s’est empêtré dans un charabia grotesque  qui indiquait qu’il n’avait jamais pensé qu’une femme pouvait ne pas vouloir d’enfants. Jamais !

Je suis fatiguée d’entendre des propos paternalistes au sujet du désir d’enfant. La femme est censée vouloir des enfants, parce que c’est son rôle, de procréer. Alors, je suis d’accord, effectivement, qu’on le veuille ou non, seules les femmes peuvent porter les enfants. Cela veut-il dire qu’une femme est obligée de ressentir le désir d’enfant ? Je ne crois pas.

Aujourd’hui, je ne pense pas être prête à avoir un enfant. Parfois, je pense que je ne serais jamais prête. Je n’ai jamais ressenti ce besoin. Quand j’étais ado, je disais que j’aimerais écrire des livres, je ne fantasmais pas sur les bébés. Quand je vois mes amies qui ont des enfants, je les plains. Elles n’ont jamais de temps pour elles, elles ne parlent plus que de leur progéniture, elles ne font plus attention à leur corps, elles deviennent des mères, exclusivement des mères. La femme s’en va le jour où elle devient maman. Il doit y avoir des exceptions, bien sûr ! Je n’en connais aucune… Je ne remets pas en cause le fait qu’être mère change tout ou que ce soit fabuleux. Je pense simplement qu’il faut en avoir envie, de ce bouleversement, de cette nouvelle vie.

J’ai déjà entendu « Tu comprends, je vais m’occuper de ma fille toute ma vie, je ne serais plus jamais seule », et ça m’a effrayée. Je n’aimerais pas faire un enfant pour combler une affection, un vide, une désillusion, ou pour prendre une revanche sur la vie. Je me sens bien dans ma peau, dans ma vie, j’ai cette chance. J’aimerais avoir un enfant parce que je le désire, parce qu’on l’a désiré ensemble, avec celui que j’aime, parce que je suis prête à accepter de m’occuper de son éducation, de lui donner de l’amour sans condition,  et enfin de le laisser voler de ses propres ailes.

Chaque femme mérite le respect, qu’elle soit mère ou non. Ne pas vouloir d’enfants n’est pas une tare. C’est un choix. Il s’agit de notre corps, nous disposons de ce corps, personne d’autre ne peut décider de ce que nous devons en faire. Même au XXIème  siècle, il existe encore des idiots qui pensent qu’une femme qui ne veut pas d’enfants n’est pas « normale », qu’elle n’a « pas de cœur » ou qu’elle devrait « voir un psy ». Une femme qui ose dire qu’elle ne souhaite pas avoir d’enfants est avant tout une femme courageuse, assez indépendante pour se moquer des commérages, une femme qui considère que réussir sa vie est une notion personnelle.

Je ne juge personne, ni les mères de famille nombreuses, ni les femmes sans enfants. Nous sommes toutes des femmes, nous devrions être capables de nous respecter et de nous comprendre. La solidarité est censée être une valeur féminine, personnellement je n’ai pas le sentiment qu’elle soit à la mode… Quand est-ce-qu’on s’aide ?

Un site pour celles qui ne souhaitent pas procréer :

http://childfree.moonfruit.fr/#/childfree/2672511

Le blog d’une maman débordée :

http://www.monblogdemaman.com/

Et un site très complet pour aider les jeunes mamans :

http://www.babyfrance.com/

Publicités

2 commentaires sur “Petit rappel : la femme dispose de son corps

  1. An' dit :

    Et puis il y a des tas de raisons de ne pas vouloir d’enfants. Un jour j’ai dit à une connaissance que je ne voulais pas avoir d’enfants. Il m’a dit : » Pourquoi tu penses ne pas avoir l’instinct maternel ? Tu sais, ma femme pensait la même chose avant que ma fille arrive.  » J’ai été choquée qu’il fasse cette supposition.

  2. Elshan dit :

    Tout à fait d’accord. En plus, quand on me dit : « tu verras tu dis ça maintenant mais tu feras 15 enfants si cela se trouve. » C’est le genre de discours qui est insupportable, j’ai l’impression que certains hommes prennent les femmes pour des pondeuses. J’aimerais voyager, vivre ma vie, et réaliser mon rêve avant. Et bien sûr tant que je ne le désire pas, je ne vois pas pourquoi on m’imposerais à avoir des enfants.

Les commentaires sont fermés.