Le jour où…c’est trop tard.

This-is-the-End-Poster-13321_650x400-640x393

Alors voilà, il y a quelqu’un dans ta vie qui ne partage même pas ton sang, c’est ta tante par alliance, et pourtant elle a toujours été là, bienveillante, aimante, disponible. Un peu folle, forcément, pas conventionnelle, mariée une fois, deux enfants de deux pères différents.  Libre. Féministe. Au sens noble du terme. Et tu t’embrouilles avec elle parce qu’elle est entière, comme toi. Elle s’est fait avoir plein de fois, elle aussi. Probablement plus que toi. Par des amies, par des hommes, par la vie. Vous avez un peu le cœur sur la main toutes les deux. Pas besoin d’avoir le même sang pour avoir des atomes crochus. Heureusement. Elle vient de perdre sa sœur. C’était plus qu’une simple sœur. Un peu comme une siamoise. Partie trop tôt, fauchée par un cancer de merde. Encore un. Et toi tu n’as pas vu à quel point elle était mal sans sa sœur. Tu as été profondément égoïste comme tu l’es depuis toujours. Tu as continué de penser à ta petite gueule de conne sans penser qu’elle, elle était en train de crever, ta tante par alliance, la mère de ton cousin. Le cousin que tu considères comme un frère. Tu as laissé cette embrouille devenir un fossé entre vous.

Et ce soir tu apprends qu’elle est morte. Qu’elle ne reviendra plus. Que tu ne pourras plus jamais lui parler, la toucher, la voir. C’est fini. This is the fucking end. Pardonne-moi, Isabelle. Je t’aimais vraiment beaucoup. Tu as fait beaucoup pour moi. Tu as fait beaucoup pour tes fils qui te pleurent.  Tu as été la mère qui a remplacé les deux parents pour tes fils. Parce que l’un a un père qui ne sait pas qu’il a un fils et l’autre un père absent. Un sacré connard, si tu veux mon avis. Mais toi tu le sais que c’est un sacré connard, Isabelle. Tu l’as épousé mon connard d’oncle. Tu sais.  Je vais prendre soin de tes fils. Je serai là pour eux. Sois en sûre. Comme le dit l’une de mes meilleures amies, je sais que « Our paths will cross again » alors je ne m’en fais pas.

Publicités