[LIVRE] Les tribulations d’une Japonaise à Paris

eriko

A tous les amateurs ou amoureux du Japon, je conseille vivement ce petit livre (123 pages), parfait pour égayer vos trajets en métro. Il raconte les tribulations d’une Japonaise à Paris, Eriko Nakamura, une véritable star dans son pays ; elle a été présentatrice pendant des années sur la chaîne Fuji TV avant de rencontrer l’amour auprès d’un Parisien. Elle épouse celui qu’elle appelle affectueusement Charles-San après une histoire digne d’un conte de fée moderne (attention, les jalouses risquent de maigrir à vue d’œil).

« Nââândé!? » est l’expression qu’Eriko utilise à chaque fois que le choc des cultures est trop violent, c’est, en quelque sorte, un cri de détresse face aux mœurs parisiennes. On pourrait traduire ce « Nââândé!? » par un « Non mais je rêve !? » sur le ton le plus outré possible. Les taxis qui refusent les petites courses, les serveurs de restaurant qui mettent l’addition sur la table comme s’ils voulaient se débarrasser des clients, les parisiens qui sortent dans des boîtes branchés pour faire la gueule au lieu de chanter et de danser sont autant d’incompréhensions pour Eriko. Elle résume bien le choc des cultures entre son pays d’origine et son pays d’adoption dans cette phrase : « La France est un pays de droit, de revendication, alors que le Japon est un pays de devoir et d’obligation ».

« Nââândé!? » fait écho à « Stupeurs et tremblements » d’Amélie Nothomb, qui racontait les tribulations d’une Belge au Japon. Même s’il s’agit plus d’une collection d’anecdotes que d’une véritable œuvre littéraire, j’ai particulièrement apprécié d’approfondir ma connaissance de la culture nippone. Je ne savais pas qu’au Japon, la robe de mariée ne s’achète pas, elle se loue car elle ne sera portée qu’une fois (coutume tellement plus logique que la nôtre…), j’ai appris la différence entre une Sweet lolita et une Fruit Lolita et surtout…je me suis rendue à l’évidence : elle a raison, Eriko, les Parisiens sont « cavaliers ». J’essaierai d’être plus aimable la prochaine fois qu’un touriste me demande mon chemin. Parole d’honneur !

Nââândé de Eriko Nakamura, Pocket (123 pages, 5,70 €)

Trop kawaiii !

Trop kawaiii !

Publicités